Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

OSCAR WILDE

OSCAR WILDE

 

Dandy provocateur, esthète, mais talentueux,

Oscar Wilde dont le nom complet est Oscar Fingal O'Flahertie Wils Wilde est né à Dublin (Irlande) le 16 octobre 1854. Ecrivain, Dramaturge, romancier, poète.

Né dans la bourgeoisie irlandaise d'un père ophtalmologiste et d'une mère poétesse, il épouse Constance Lloyd en grande pompe le 29 mai 1884. Ce mariage tombe à point nommé pour mettre fin aux rumeurs de son homosexualité qui s'étaient accentuées lors de son séjour en France.

En 1891, il rencontre Lord Alfred Douglas de Queensberry, s'en éprend et mèneront tous deux une vie débridée en affichant leur homosexualité. Le père d'Alfred désapprouve cette relation et provoque Wilde à plusieurs reprises. Cela entraînera le scandale Queensberry et un procès.

Wilde décide alors de lui intenter un procès pour diffamation qu'il perd. Il est condamné le 25 mai 1895 en vertu d'une loi datant de 1885 interdisant l'homosexualité,  à la peine de 2 ans de travaux forcés en 1895.

Après quatorze mois de travaux forcés et à la suite de son transfert à la prison de Reading, Wilde se voit accorder le privilège exceptionnel de la part du directeur de la prison de posséder  un petit matériel d'écriture et reçoit la permission d'écrire à condition de remettre tous les soirs ses écrits, son papier et son stylo aux autorités pénitentiaires. Il n'écrira en prison que de la correspondance et en particulier une longue lettre adressée à Alfred Douglas qui sera, après sa mort publiée sur le  nom de De profondis. Sa libération en 1897 est un grand moment de joie et s'exclame à de nombreuses reprises "que le monde est beau" sur le quai de la gare, ce que ses amis lui reprochent puisqu'il est plus nécessaire de se faire discret. Il souhaite épouser le catholicisme. A la suite de sa conversion spirituelle qui lui a coûté la prison, il désire se retirer un an dans un cloître. Les Jésuites refusent de l'accueillir. Il quitte alors l'Angleterre pour la France où il demeure à Berneval en Normandie, sous le nom de Sébastien Melmoth. 

Il s'étonne des réticences de sa femme à le rejoindre. Elle est non seulement éprouvée, mais elle est malade. Il reçoit un billet de Lord Alfred Douglas et désire le retrouver malgré les avertissements et les menaces de Constance de lui couper les vivres. Les amants partent à Naples et mènent une vie très confortable compte tenu de leurs revenus communs.

Constance apprenant la situation met sa menace à exécution et le couple s'enfonce dans le besoin. Wilde sort avec des amis et fréquente de jeunes hommes prostitués à Paris. C'est la déchéance dont il ne sortira pas. Malgré l'aide de ses amis (André Gide et RobertRoss) il finit dans la solitude et dans la misère. Il meurt probablement de la méningite à 46 ans. 

Après un enterrement de sixième classe (le dernier avant la fosse commune) et une inhumation au cimetière de Bagneux, les restes sont transférés en 1909 au cimetière du Père Lachaise division 89 à Paris.

 

PARMI LES NOMBREUSES CITATIONS, CELLES QUE JE PREFERE

Vivre est la chose la plus rare au monde, la plupart des gens ne font qu'exister.

Le progrès n'est que l'accomplissement des utopies.

S'aimer soi-même est le début d'une histoire qui durera toute la vie.

Le seul moyen de résister à la tentation est d'y céder. Résistez, et votre âme se rend malade à force de languir ce qu'elle s'interdit.

On a conscience avant, on prend conscience après.

La beauté est dans les yeux de celui qui regarde.

Je peux résister à tout sauf à la tentation.

Un véritable ami vous poignarde en face.

Ce qu'il y a de pire chez le fanatique, c'est la sincérité.

Si la vie avait une seconde édition,...Ah! comme je corrigerais les épreuves.

Il ne faut pas se fier aux apparences, beaucoup de gens n'ont pas l'air aussi bêtes qu'ils ne le sont réellement.

Seul les faibles mettent des années à s'affranchir d'une émotion. Celui qui est maître de soi peut étouffer un chagrin aussi aisément qu'inventer un plaisir.

L'égoïste n'est pas celui qui vit comme il lui plait, c'est celui qui demande aux autres de vivre comme il lui plaît. L'altruiste est celui qui laisse les autres vivre leur vie sans intervenir.

La vraie valeur d'un homme réside non pas dans ce qu'il a, mais dans ce qu'il est.

La vérité pure et simple est très rarement pure et jamais simple.

Je suis toujours étonné moi-même. C'est la seule chose qui rende la vie d'être vécue.

J'ai les goûts les plus simples du monde, je me contente du meilleur.

Chaque fois qu'on produit un effet, on se donne un ennemi, il faut rester médiocre pour être populaire.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Pivoine

J'habite un joli coin de Provence au pays des cigales dont je suis originaire. Mamie passionnée de cuisine, vous trouverez au fil des pages, des recettes provençales et d'ailleurs.
Voir le profil de Pivoine sur le portail Overblog

Commenter cet article